TVS-ASPT_Internet.jpg

Zentralsekretariat TVS
Thomas Meierhofer
Postfach 324
6391 Engelberg 

Tel. 041 639 53 47

info@swiss-pro.ch

 



Foire aux questions pour enseignants de tennis

Chers membres de la SPTA, chers enseignants

Nous répondrons désormais en permanence aux questions importantes concernant les nouvelles mesures de la Confédération et des cantons concernant Covid-19.

No Date Réponse Bemerkungen
005 28.01.2021

Chances, conseils et échange d’expériences concernant les cas de rigueur Corona
Le thème est nouveau et tous les détails et questions juridiques en la matière n’ont pas encore été éclaircis. De plus, pour une telle demande, il y a lieu de prendre en considération qu’une importante et volumineuse documentation doit être envoyée aux instances compétentes; pour ce faire, d’une part le texte d’ordonnance avec les exigences minimales de la Confédération doit être consulté > pour plus d’infos / > italiano; d’autre part, vous trouverez sur la plupart des plates-formes Internet des cantons (en principe auprès du département de l’économique publique, voir l’exemple du canton de Vaud > pour plus d’infos) une liste des documents à fournir.

Compte tenu de cette situation de départ assez difficile, voici quelques conseils:

  • probablement dans tous les cantons, il existe un point de contact ou une ligne directe (hotline) pour les questions ayant trait aux aides économiques pour faire face à la situation pandémique (dans le cas du canton d’Obwald, ce point de contact figure à la fin de la liste des documents);
  • de notre point de vue, il est recommandé de prendre contact en premier lieu avec ce centre d’accueil (il vous faudra peut-être un peu de patience – file d’attente –, mais l’expérience nous a montré que le contact personnel en valait la peine dans la plupart des cas);
    • il convient d’exposer de manière succincte et convaincante, à cette personne de contact, les motifs en vertu desquels l’école de tennis concernée ou l’enseignant.e représente effectivement un «cas de rigueur» (et qui se distingue de tous les autres demandeurs qui, sans grand besoin pourtant, souhaitent également exploiter cette ressource); dans la mesure du possible, s’enquérir d’une évaluation en procédant de cette manière, afin d’éviter d’occasionner en quelque sorte du travail inutile en formulant des demandes sans chance de succès ou incorrectes:-)
    • par la même occasion, on peut demander si, à l’échelon cantonal, il existe d’autres mesures de soutien (ce qui peut cependant varier extrêmement d’un canton à l’autre – grâce à des fondations par exemple, certains cantons peuvent en plus offrir leurs propres programmes pour les cas de rigueur –, mais on ne le découvre souvent que par ce canal d’initiés).
  • Enfin, il convient de tenir compte du fait que, dans certains cantons, le dépôt de demandes d’aide officielles pour les cas de rigueur n’est pas encore possible ou qu’un certain temps s’écoule jusqu’au versement des contributions pour ces cas. Ce temps est utilisé d’une part pour l’examen des demandes et, d’autre part, parce que dans certains cantons toutes les approbations officielles n’ont pas encore été données ou que des référendums sont encore possibles. Si cette situation en retarde le versement, elle ne devrait pas être une raison suffisante de renoncer à une demande bien fondée. Dans la plupart des cas, on peut s’attendre au moins à une décision de soutien en février.

Notre conclusion: sur la base de nos recherches, nous sommes de l’avis que la demande d’une école de tennis organisée en entreprise (S.à.r.l., etc.) ou une personne enseignante inscrite au registre du commerce en tant que société individuelle puisse absolument faire valoir ses chances. À cet égard, un premier rapport nous a déjà été communiqué sur le dépôt d’une demande d’aide pour cas de rigueur, qui fait entrevoir une aide rapide et généreuse. Nos membres SPTA Martin Koth et Stefan Schwestermann, qui sont en train de soumettre des demandes de soutien pour les cas de rigueur, ont aménagé en contact avec nous un chat sur WhatsApp au secrétariat de la SPTA. Il sera donc possible d’échanger en continu des expériences espérons-le positives, mais aussi négatives. D’autres personnes intéressées à des informations provenant de ce chat ou des demandeurs/demanderesses riches de leurs propres expériences sur le sujet voudront bien s’annoncer en permanence auprès du secrétariat de la SPTA sous info@spta.ch ou au numéro de téléphone 041 639 53 47.

 
004 20.01.2021

Question: L’obligation de porter un masque s’applique-t-il aux enseignant.e.s de jeunes adolescentes U16 dans les salles de tennis ? La question n’est pas clairement réglée par les adaptations des différentes dispositions, ordonnances et prescriptions légales nécessaires suite à la fermeture des installations de sport et de loisirs décidée le 13 janvier. Nous vous en informerons en temps utile, lorsqu’il y aura une véritable clarté sur le sujet. D’ici là, nous recommandons aux personnes concernées de n’enseigner qu’avec le masque dans un groupe. La leçon privée, en respectant toutes les autres règles de comportement à adopter face au coronavirus – en particulier les distances sociales –, est à notre avis ou selon notre interprétation possible sans le port du masque.

 
       
   
 

 


 

 

SPTA-Netzwerk zur Unterstützung von Mitgliedern > mehr dazu

_________________________________________________________________

ARCHIV

Bemerkungen zur Lockerung
Vorstand und Geschäftsstelle der SPTA haben sich auch intensiv mit der nun beginnenden Phase der Lockerungen von Covid-19 befasst. Interessenvertretung eines Berufsverbands von 600 Mitgliedern zu sein, ist nicht immer einfach! Viele wünschten den normalen Trainingsalltag lautstark und möglichst schnell zurück. Umgekehrt rief eine stattliche Anzahl von Tennislehrer/innen und Trainer/innen aus gesundheitlichen oder wirtschaftlichen Gründen (Erwerbsersatz, Zweifel ob Neustart problemlos anläuft) zur Zurückhaltung auf. Wir haben uns diese Aufgabe nicht leicht gemacht und sind überzeugt, ebenso ausgewogene wie verantwortungsvolle Lösungen gefunden zu haben.

Déconfinement dès 11 mai 2020
Le comité directeur et le secrétariat de la SPTA se sont penchés de manière intensive sur la phase initiale de déconfinement en rapport avec le Covid-19. Défendre les intérêts d’une association professionnelle comptant plus de 600 membres n’est pas une sinécure! De nombreux membres souhaitaient en effet, haut et fort, revenir à leur routine d’entraînement habituelle, et cela aussi rapidement que possible. À l’inverse, un très grand nombre d’enseignant-e-s ou d’entraîneur-e-s de tennis ont à leur tour appelé à la retenue et à la modération en raison de la situation de santé et économique (allocation pour perte de gain, doute quant à la possibilité de redémarrer sans problème). À cet égard, nous ne nous sommes pas facilité la tâche et sommes convaincus d’avoir trouvé des solutions tant équilibrées que responsables.

 


© 2021 Tennislehrerverband der Schweiz drucken schliessen